Comment faire preuve d’audace


 

Ça suffit ! Trop souvent j’ai entendu ce cruel et vilain mensonge visant à me faire croire que je suis une incapable ! Et trop souvent j’ai rencontré des femmes s’étant résignées à accepter ce même mensonge. Aujourd’hui nous disons STOP ! Il est temps de renverser cela et de rétablir la vérité grâce à la Parole de Dieu dans nos vies. Selon le Seigneur ; Adam avait besoin d’une aide semblable à ses côtés ; et pour pouvoir l’aider à remplir sa mission d’assujettir la terre entière (rien que ça !) j’imagine qu’Eve a sûrement dû être pourvue d’un potentiel extraordinaire.

Et il en va de même pour nous aujourd’hui. Oui, Dieu nous a dotées de dons et de talents dont il veut se servir dans tous les domaines possibles : dans notre couple, dans notre foyer, dans notre ministère, dans des œuvres caritatives, et même dans le monde des affaires. Il est grand temps que nous les utilisions, même si cela implique que dépassions nos propres limites, celles de la société, celles de l’éducation, celles de la religion, celles du corps etc… Oui bien-aimées sœurs en Christ, il est grand temps que nous fassions preuve d’audace !

Mais au fait, comment fait-on pour devenir audacieuse ? Voici quelques conseils à mettre en pratique pour apprendre à faire preuve d’audace :

1. Changer sa vision

La première étape essentielle pour savoir Comment faire preuve d’audace; changer sa vision des choses et sa vision de soi. Il y a des murailles que nous trouvons infranchissables parce que nous les regardons d’en bas au lieu de les prendre de haut. Le Seigneur a dit que nous sommes assis dans les lieux célestes en Christ (Éphésiens 2:6), ce qui veut dire que quelle que soit la montagne à laquelle nous faisons face, elle se trouve au-dessous de nous et non au-dessus ! Il ne faut plus se voir comme des petites sauterelles devant des géants, mais véritablement comme des filles de celui qu’on appelle à juste titre le Très-Haut ! Parfois ces montagnes nous renvoient à nos échecs passés, mais cela ne doit jamais nous empêcher d’avancer.

Il est important de connaître sa véritable identité en Christ pour ne plus être victime des mensonges du diable. La prière en langue sera une arme redoutable en votre faveur pour cette étape, ainsi que pour les suivantes.

2. Reconnaître ses qualités et ses talents

Nous ne pourrons pas exploiter notre potentiel si nous ne l’avons pas d’abord identifié. Voilà pourquoi il est important d’ouvrir les yeux sur ce que nous sommes réellement. Grâce à la Parole de Dieu, nous savons que nous sommes de merveilleuses créatures, appelée à révéler la gloire de Dieu (Psaume 139:14, Proverbe 31). D’ailleurs il dit qu’il nous a racheté à un grand prix, parce qu’il sait que nous avons une grande valeur.

Nos talents naturels sont des témoins du potentiel que Dieu a investi en nous, et ils peuvent même révéler nos talents spirituels. Si par exemple vous savez dessiner, vos dessins peuvent avoir une grande portée prophétique. Mais si vous négligez ce talent parce que selon vous il ne vaut rien, ou si vous n’en parlez à personne parce que vous craignez qu’on se moque de vous, alors vous ne saurez jamais jusqu’où Dieu pourrait vous utiliser avec cela. S’il y a des talents auxquels vous aspirez mais que vous n’avez jamais pu développer (vous aimeriez par exemple apprendre à parler une autre langue), vous pouvez dès lors l’incorporer à votre liste de talents et vous visualiser en train de savoir faire la chose.

3. Prendre conseil auprès du Seigneur

Lorsque vous avez listé tout ce que vous savez faire (et tout ce que vous aimeriez savoir faire), prenez conseil auprès du Seigneur pour savoir quelle direction prendre. De quelle manière veut-il exploiter ce potentiel enfoui en vous ? Parce que nous sommes ses enfants le Seigneur veut parler avec nous, et il répond aux questions que nous lui posons (Jérémie 33:3, Marc 4:11). Si vous vous adressez au Saint-Esprit, il vous répondra et vous communiquera sa volonté parfaite.

4. Communiquer sa vision

Dieu étant fidèle, il s’empressera de mettre en nous un rêve, ou une vision, car il a vraiment à cœur de nous voir nous accomplir. Dès lors que vous avez un rêve, vous pouvez commencer à en parler. Après le Seigneur, vous êtes la première personne à qui vous pouvez en parler. En vous écoutant parler de vos rêves, vous vous obligez à pousser votre réflexion. Grâce à cette réflexion vous pouvez déjà faire des petites simulations. Et vous pouvez même enrichir davantage votre vision avec de nouvelles idées.

Vous pouvez aussi vous confier à des personnes de votre entourage. Attention à choisir avec discernement les personnes à qui vous vous confier, car tandis que certaines personnes croient en vous et ont à cœur de vous voir réussir, d’autres au contraire ne le souhaitent pas et/ou n’y croient pas. Le fait de parler à d’autres personnes de votre rêve peut être bénéfique de deux manières.

D’une part, un interlocuteur pourra vous aider à développer votre projet, à voir des aspects que vous aviez négligé, et surtout à édifier votre foi et être une source d’encouragement pour vous. D’autre part, il pourrait aussi s’avérer tôt ou tard être un mécène, ou un partenaire, ou encore un contact utile entre vous et une tierce personne.

5. Faire le premier pas

Enfin une fois que vous savez qui vous êtes , que vous connaissez vos talents, que vous avez une vision claire, et que votre projet commence à prendre forme, il ne vous reste plus qu’à faire le premier pas. Si vous attendez un alignement parfait des planètes pour commencer, vous risquez d’attendre longtemps… très longtemps.

Ce que je veux dire par là, c’est que vous n’avez pas besoin d’attendre plus longtemps pour vous lancer. À moins d’une instruction contraire du Seigneur, je vous conseille de poser dès lors les premiers actes concrets qui vous rapprocheront de l’accomplissement de votre vision. Pas besoin que ce soit forcément quelque chose d’extraordinaire.

 Si par exemple vous rêvez d’être une grande bassiste, votre premier pas pourrait être d’écouter régulièrement des concerts de basse ; si vous n’avez pas de basse, vous pouvez créer une épargne dans laquelle vous verserez petit à petit des sous pour vous en acheter une. Vous voyez, il suffit de petites choses qui, en s’accumulant, produiront un grand résultat ! Vous savez, tout est possible à celui qui croit (Marc 9:23).

Croyez dans vos rêves ! Croyez en vous ! Croyez en Dieu ! Ayez foi en lui !

Dalhia F

Chroniqueuse