La confusion


Encore une décision à prendre ! Mais laquelle ? J’hésite, je me cherche, je ne suis pas sûre, je ne sais pas, j’appréhende, j’ai peur, je suis dans la confusion.

L’un des états les plus désagreables, surtout pour le chrétien qui a coeur d’accomplir la volonté de Dieu dans sa vie, c’est la confusion. J’ai eu des moments de confusion dans plusieurs domaines de ma vie: les relations amoureuses, la vie professionnelle, même dans le choix de mes études ou d’un appartement…Toujours en train de me poser des questions à n’en plus finir et très souvent par peur d’échouer. Bien que ce soit certain, il est préférable de prendre le temps de la réflexion avant de faire une chose, c’est également important de se débarrasser de la peur de l’engagement avant que celle ci nous paralyse totalement et vole notre avenir.

Je connais quelqu’un qui dit souvent « Dans la vie il faut faire des choix ! » Il a tout à fait raison! Dans la vie il faut choisir: tu ne peux pas suivre deux chemins à la fois. Tu ne peux pas être chrétien et marcher comme un païen par exemple. Ouh!!!!! je crois que je viens de choquer quelqu’un !

Je constate que ce qui nous fait très souvent perdre du temps sur le chemin de notre destinée c’est l’hésitation. Certains peuvent se dire, et à raison, heureusement que j’ai hésité avant de me marier avec cette soeur, car j’ai pu rencontrer la bonne personne. Cela me rappelle qu’avant mon mariage j’ai fais une rencontre qui pouvait peut-être fonctionner selon les critères humains, mais mon coeur n’étant presque jamais en paix. J’étais constamment dans l’hésitation. Il y a un genre d’hésitation qui sauve la vie. À ce moment il faut avoir une oreille attentive pour entendre la direction du Saint-Esprit. Car certains malaises que l’on ressent dans une situation peuvent être des signes préventifs d’un danger proche. Lorsque le trouble s’installe, il est plus sage de tout stopper et de laisser Dieu prendre les rennes et diriger.

Mais celà je le comprends de plus en plus, ne doit pas se faire dans l’inactivité, car étant responsable de ma vie je dois tout disposer autour de moi pour entendre Dieu me parler. Je dois prier pour connaitre la volonté de Dieu et ne pas me lasser dans ce processus. Jusqu’ici j’ai dû apprendre à reconnaître et à accepter la voix de Dieu. Dieu parle tantôt d’une manière tantôt d’une autre! Alors j’écoute, je note, je retiens et mets à l’épreuve.

Ensuite il y a cette hésitation qui arrive toujours lorsque tout va bien et que c’est le moment de se jeter à l’eau. Cette hésitation qui est le fruit d’une peur incontrôlée de l’engagement. Comme l’appréhension de prendre son baptême après 8 ans de conversion, ou celle de se lancer enfin dans la création d’une entreprise, ou encore dans une relation pour le mariage. A cette hésitation nous devons dire STOP. Elle vient avec une puissante confusion, pour nous montrer le contraire de la réalité. Elle vient voler notre joie, et nous fait douter de nous même, de nos capacités ou même de l’existence de Dieu. Pour moi c’était la peur d’échouer qui m’a gardé à l’extérieur d’une salle d’examen le jour J. Le diable m’avait assaillie de pensée et moi je n’ai pas eu la force de résister. Est ce que je vais réellement y arriver ?…Et j’ai enfin compris que lorsque mon hésitation cache un manque de confiance en moi même, c’est que je suis justement près de la volonté de Dieu et qu’il faut simplement que je fasse un pas de foi.

Si tu hésites c’est que ce n’est peut-être pas le bon choix…Mais si tu hésites trop souvent et à chaque fois c’est que tu n’es peut-être pas prêt! Alors prépares-toi avant d’embrasser ta destinée et fais un pas de foi car il y a des domaine comme le ministère où tu ne pourras pas toujours dire que tu n’es pas prêt !

Grace Mafoua

Pasteur