Renouer


Avant que 2017 ne se termine peut-être devriez vous renouer avec quelqu’un du passé ? Je me suis réveillée et j’ai décidé de repartir en arrière pour restaurer une relation brisée par les mensonges et les critiques exterieures. Comment renouer avec une relation passée ?

J’ai premièrement d’abord dû reconnaître que les faits qui avaient causés la blessure étaient passés et n’étaient d’ailleurs pas si graves. Au bout d’un an ou plus quand même il faut être raisonnable n’est ce pas ? Il ne s’agit pas forcément d’oublier car la mémoire humaine est puissante, assez forte pour nous rappeler le passé. Il est question cependant de relativiser même dans les trahisons les plus terribles.

Un jour,  j’avais pris la mauvaise décision de classer une amitié à cause d’une déception. C’était une amie de longue date avec qui je n’avais eu absolument aucune « embrouille ». Nous croyions en la même chose, nous nous sommes connues adolescentes, nous avons travaillé main dans la main,  dans le même environnement. Mais j’avais laissé des paroles extérieures à notre relation m’offenser à un point  où je ne pouvais plus imaginer cette relation prospérer.

« Quel gâchis ! » Me disais-je ce matin ! Des mois et des années se sont écoulées certes,  mais je crois au pouvoir de l’amour agapé.  J’ai donc décidé ce matin de retourner à la source ! Un simple sms clair et limpide a ré ouvert le chemin vers la restauration. Cependant c’était un sms lourd de sens avec les mots qu’il faut. Le mot est pardon!

Peut-on demander pardon lorsque nous avons été offensé ? Oui,  car l’offense nous transforme cruellement et nous éloigne de qui nous sommes en réalité. L’offense nous conduit à dire ou à faire des choses regrettables très souvent en représailles. Je crois que toute restauration commence par le pardon. Et peu importe qui l’accorde en premier, j’ai appris à ne pas attendre d’abord qu’il me parvienne avant de le donner. J’ai aussi appris que parfois une personne peut m’offenser en réaction à une offense qu’elle a reçu de ma part, un cercle vicieux qui ne s’achève que par la manifestation de l’humilité. Alors je demande pardon en premier pour restaurer et pour être restauré.

Deuxièmement j’ai dû reconnaître que j’étais aveuglée par un contexte. Cependant, que ce contexte soit justifié ou non, j’aurais dû protéger mes oreilles. J’aurais dû garder mon cœur. Ce n’est la faute de personne, je suis responsable de ce que j’entends. Responsable de ce qui me parvient. Non mes oreilles ne sont pas une poubelle ! J’ai réalisé que je n’avais pas fermé la porte aux paroles qui pouvaient détruire cette relation. J’ai manqué d’objectivité et j’ai laissé autre chose dicter ma conduite. Or, je suis souveraine de mes émotions et mes sentiments, je ne laisserai plus rien influencer mes choix, surtout en matière d’amitié. La bible dit que Proverbes 17:9 « Celui qui couvre une faute cherche l’amour, Et celui qui la rappelle dans ses discours divise les amis. ». C’est décidé! En 2018 je serai attentive à tout ce qui peut détruire mes relations.

Avant que 2018 n’arrive je vous défie de repartir vers votre passé pour renouer. Mais attention!!! Toutes les amitiés ne sont pas faites pour être renouées. Certaines méritent votre « Ciao bye bye ». Je dois admettre que ce n’est pas simple à discerner. Je ne crois pas ce soit la gravité de l’offense qui doit indiquer si oui ou non la relation doit être restaurée. Je crois que ce qui va déterminer la restauration c’est l’attitude de cœur des deux personnes en face. J’ai aperçu chez mon amie la simplicité et l’humilité que j’ai toujours apprécié chez elle; j’ai aperçu la sagesse et la grâce; et j’ai désiré qu’elle me perçoive comme elle me percevait avant notre séparation. A toutes ces choses j’ai sû que je pouvais, non, que je devais renouer avec ma très chère amie.

Grace Mafoua

Pasteur Stagiaire