Mardi 17 Octobre



Actes 5 :1 à 5
« Mais un homme du nom d’Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété et retint avec le consentement de sa femme une partie du prix ; puis il apporta l’autre partie et la déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a–t–il rempli ton cœur, au point de mentir à l’Esprit Saint et de retenir une partie du prix du champ ? Lorsque tu l’avais, ne demeurait–il pas à toi ? Et, après la vente le prix n’était–il pas à ta disposition ? Comment as–tu mis en ton cœur une pareille action ? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias entendit ces paroles, tomba et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs.»

Dans l’église où je suis né spirituellement, une femme était tombée comme raide morte pendant la sainte scène. J’étais jeune à l’époque et cela m’avait donné une de ces trouilles ! Quand je me suis renseigné sur la raison pour laquelle la femme était tombée, on m’a dit qu’elle avait pris le repas du Seigneur indignement. Du coup, je n’avais pas du mal à visualiser la scène d’Ananias et Saphira !

Quand je me suis marié, j’ai construit notre couple sur la base de la vérité. Je disais à ma fiancée qu’il devait me dire la vérité si elle me voit dans ce qu’elle croit être le mensonge. Aujourd’hui notre couple fonctionne de cette manière, si j’ai tord dans mes relations avec les gens, elle me le dira forcement sans me caresser dans le sens du poil.

Je vous raconte cela parce que certains couples au nom du principe de l’unité dans le couple sont prêts à justifier l’injustifiable de la part de leur conjoint. Parfois, les deux s’entendent même pour soutenir en commun un mensonge tout comme Ananias et Saphira. C’est aussi une façon de détourner la loi de l’unité pour servir des mauvaises causes. Ne vous associez jamais avec quelqu’un dès qu’il sort du cadre des écritures.

Ne soyez pas complice du péché. Avertissez vos amis dans l’amour et aidez les à s’en sortir, mais ne justifiez pas leurs bêtises en vous unissant à eux. Dieu permet que nous ayons de bons amis afin que ces derniers nous remettent sur la bonne voie quand nous avons péché. Soyez ce bon ami. Appliquez l’unité tant que votre association est en accord avec la parole de Dieu. Dès que cela sort du cadre soyez franc !

Confession

Je déclare que je suis franc avec mes amis. Je leur dit la vérité lorsqu’ils se sont trompés. Je marche dans la lumière de la parole, je suis uni à Christ.

Lecture biblique approfondie

Job
12.1-15.35

Psaumes
86

Proverbes
25.23-24

1 Timothée
4.1-16

logo CSE

Apôtre Alain Patrick Tsengue

Pasteurs des églises ACER

Tu as aimé le CSE du jour ? Clique pour faire ton action de grâce :

Action de Grâce