Jeudi 07 Décembre



Proverbes 2 : 6 à 9
« Car l’Éternel donne la sagesse ; De sa bouche (sortent) la connaissance et la raison ; Il tient en réserve des ressources pour les hommes droits, Un bouclier pour ceux qui marchent dans l’intégrité, En protégeant les sentiers de l’équité Et en gardant la voie de ses fidèles. Alors tu comprendras la justice, l’équité, La droiture, toutes les routes (qui mènent) au bien. »

Connaître le caractère de Dieu est primordial. Son caractère est clairement décrit dans la parole de Dieu. L’un de ses traits caractéristiques c’est la miséricorde. Par définition c’est : « forme de compassion pour la misère d’autrui » qui, par extension, peut définir une « générosité entraînant le pardon, l’indulgence pour un coupable, un vaincu ».

L’année est en train de se terminer, pensez à faire le point des prières que le Seigneur a exaucées cette année et rendez lui grâce. Ne soyez pas ingrat, souvenez vous de la bonté de Dieu. Peut-être que vous n’avez pas obtenu la chose que vous souhaitiez, vous avez néanmoins obtenu une réponse de la part du Seigneur.

Voyez vous quand nous demandons quelque chose que nous ne recevons pas, nous devons comprendre pourquoi l’exaucement n’est pas arrivé. Lorsque nous arrivons à le comprendre cela nous permet d’évoluer dans notre vie de prière. Je bénis toujours le Seigneur pour toutes les réponses aux questions que j’ai eu pendant les périodes de grandes difficultés.

Comme j’aime le raconter, au milieu des années 90 j’ai cru entendre le Seigneur me demander de laisser les études. Pendant deux ans, je servais le Seigneur à plein temps. Mes responsables m’avaient averti sur les dangers de la précipitation dans le ministère, mais je n’écoutais pas. Je les trouvais même trop charnels. Puis, je me suis  »cassé la figure ». J’avais demandé à Dieu pourquoi je n’avais pas réussi.

Quelques temps après le Seigneur m’a fait comprendre que mes responsables étaient là pour m’orienter, malgré leurs imperfections je devais les écouter parce que Dieu parle à travers les autorités qu’il a établi sur nos vies. Ce fût une leçon de vie. Je dis bien une leçon de VIE. Je l’ai enregistré pour de bon. Et je bénis le Seigneur de m’avoir permis de comprendre ces choses à ce moment là de ma vie.

Et pourtant je priais pour que le Seigneur m’ouvre des portes pour le ministère. Et je me voyais voyager dans les nations pour prêcher mais rien ne se passait, je n’allais pas plus loin que Libreville. Ma vie était en règle avec le Seigneur, je passais beaucoup d’heures dans la présence de Dieu. Je voulais servir le Seigneur à plein temps, c’était à l’époque le souhait de mon cœur. Mais rien ne se passais vraiment comme je le souhaitais. Ce que j’ai retenu de ces deux années est qu’il faut respecter ses responsables.

Bénissez Dieu pour les leçons apprises cette année. Même si pour apprendre ces leçons vous avez passé un mauvais quart d’heure, cela s’est produit pour votre bien.

Confession

Je te bénis Seigneur pour les leçons apprises en 2017. Je sais qu’elles me serviront pour les années futures. Je le confesse au nom de Jésus !

Lecture biblique approfondie

1 Chronique
11.1-12.23

Psaumes
126

Proverbes
29.20-21

2 Jean
1.13

logo CSE

Apôtre Alain Patrick Tsengue

Pasteurs des églises ACER

Tu as aimé le CSE du jour ? Clique pour faire ton action de grâce :

Action de Grâce

Mots-clés :, ,