David un instrument d’exhortation pour le peuple d’Israël & l’église de DIEU actuelle


1Samuel chapitre 17 verset 1 à 58. Ce passage nous parle de la victoire de David sur Goliath.
Lorsque David euT connaissance de la situation (verset 26), et que le roi Saül le fit venir, David décida d’agir face à cette menace que Goliath représentait pour le peuple d’Israël (verset 32). David alla à la rencontre de Goliath, avec sa gibecière de berger et cinq pierres (verset 40). La véritable arme de David n’était pas sa fronde. Son arme fut l’épée de l’Esprit et le bouclier de la foi, car il crut en la parole de Dieu et en la puissance de l’Eternel. Spirituellement il était équipé.
Deux versets nous en parlent dans Ephésiens chapitre 6 verset 16 et 17 : « Prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin ; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. »
Goliath était équipé à la limite de la connaissance de l’homme, sa limite se déterminait aux choses terrestre, (verset 5 à 7). Il effrayait et défiait le peuple d’Israël, les Philistins ont eu pour arme  » la peur « , (verset 24).
Il est écrit au verset 26 : « David dit aux hommes qui se trouvaient près de lui : Que fera-t-on à celui qui tuera ce Philistin, et qui ôtera l’opprobre de dessus Israël? Qui est donc ce Philistin cet incirconcis, pour insulter l’armée du Dieu vivant? »

Dans ce verset on remarque trois réactions de David, et on ne peut que constater que Dieu l’utilisait en faveur du peuple d’Israël.

Première réaction : David dit de Goliath qu’il est un  » incirconcis  » , David soulève la différence qu’il y a entre lui et son peuple d’avec Goliath et les Philistins. Il y a là une préfiguration de nous l’église de Dieu et du monde, nous sommes un peuple mis à part. Les questions que David pose soulèvent une prise de conscience concernant cette  » peur  » du peuple d’Israël devant Goliath, en le nommant  » incirconcis « . Quand l’adversaire attaque l’église de Dieu, pour certains il y a une » peur  » qui oppresse leur âme. Mais David dit de Goliath  » qui est donc ce philistin cet incirconcis, pour insulter l’armé du Dieu vivant « . L’église de Dieu doit regarder à son identité en Jésus, David savait que son identité était en Dieu. Car il est écrit au verset 45 : David dit au Philistin : Tu marche contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du Dieu de l’armé d’Israël, que tu as insultée.
Selon le verset 26 le Seigneur attend de son église la même réaction, à savoir celle de dire  » quel est donc ce démon, cette maladie, cette pauvreté pour insulté l’église que Dieu a affranchit. Alors, quelle est donc ce mensonge cette supercherie de l’ennemie !

Deuxième réaction : Toujours au verset 26, nous voyons l’audace de David en face de cette menace, c’est qu’il avait la  » crainte de Dieu « .
Proverbes chapitre 9 verset 10 : » Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Eternel; Et la science des saints, c’est l’intelligence. »
Cette crainte que David avait pour Dieu a briser l’arme spirituelle des philistins la  » peur  » Goliath était simplement l’aspect humain de cette peur. Cette menace était premièrement spirituelle, donc c’est spirituellement que le peuple d’Israël devait être équipé dans un premier temps. Ils nous faut les armes spirituelles pour combattre contre les menaces qui sont spirituelles. Mais pour ce qui est d’ordre terrestre, nous avons besoin d’outils terrestre. Néanmoins le spirituel l’emporte sur le terrestre. 1 Corinthiens chapitre 2 verset 13 : »Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. »
Le Seigneur a bénis son église, Il nous a donner Son nom, le nom de Jésus devant lequel toutes armes est inefficaces, quelle soit de nature terrestre ou spirituelle.

Troisième réaction : David n’était pas fataliste, le verset 26 nous le montre bien, car il nomme son peuple  » l’armée du Dieu vivant « . Cela laisse entrevoir qu’il avait la foi en Dieu. Par la suite nous voyons clairement la foi de David, même le roi Saül ne pouvait le retenir à cause de cette foi qu’il voyait en lui. Il y avait de l’espoir pour le peuple d’Israël. Il était l’armée du Dieu vivant, mais il n’on même pas prêter attention à cette appellation, tellement il était dans l’angoisse. Cette angoisse a étouffé toute espérance en l’Eternel. Aujourd’hui la peur, l’angoisse veulent étouffer l’espérance de l’église de Dieu.

Mais notre espérance est solide, inébranlable car c’est Dieu Lui même qui nous la donner.
Psaumes chapitre 146 verset 5 : « Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob, Qui met son espoir en l’Eternel, son Dieu ! »

Gloire à notre Dieu qui est fidèle!

Mots-clés :,