Comment encourager un enfant en échec scolaire?

Comment encourager un enfant en échec scolaire ?

L’échec scolaire est une réalité douloureuse pour de nombreux enfants, et suscite également beaucoup de désarroi chez les parents. Mais pas de panique, car il existe des solutions ! En voici quelques unes dans cet article. C’est un processus qui peut prendre du temps, il faudra donc faire preuve de courage, de patience et de foi.

 La première chose à changer impérativement est la perception que vous avez de votre enfant. Pendant des années, nous avons comparé nos enfants les uns aux autres en fonction de leurs notes, pour juger de leur valeur, de leurs capacités ou de leurs talents. Le système standard de notation que nous connaissons depuis toujours dans nos écoles a réussi à figer dans notre mentalité l’idée que la valeur d’un enfant dépend de ses notes ou de ses diplômes, alors que ce n’est pas vrai du tout. Pour pouvoir faire évoluer l’image que nous nous faisons de notre enfant nous devons donc également modifier notre concept de l’échec, afin de les dissocier. En effet, c’est lorsque nous découvrons la véritable valeur de notre propre enfant (au-delà des exigences de la société), et que nous parvenons à identifier ce qu’est le véritable échec, que nous parvenons à ne plus les assimiler l’un à l’autre.

La valeur d’un enfant s’estime selon la Parole de Dieu, qui nous dit qu’ils sont une bénédiction de l’Éternel (Psaume 127:3). Quelle que soit les difficultés que vous pouvez rencontrer dans l’éducation de vos enfants, ne les regardez jamais comme un problème, mais comme une bénédiction venant de la part de Dieu. Ce n’est certes pas une chose facile à faire, notamment quand l’enfant est difficile à vivre (maladie, insolence aggravée, violence etc…), mais en faisant cela vous accomplissez un pas de foi qui vous pousse à reconnaître la grâce de Dieu pour vous au travers de l’enfant. C’est un principe de foi, qui enclenche le processus de transformation.

Deuxièmement, faites générer de l’énergie positive autour de votre enfant pour l’encourager. Cela se fera par l’image que vous lui renverrez de lui-même par votre attitude. Si vous êtes convaincu que votre enfant est un champion, cela se verra forcément dans votre comportement, notamment quand vous aborderez avec lui la question des difficultés qu’il peut rencontrer. Les conseils donnés au cours de ce genre de discussion peuvent être interprétés comme du jugement ou du rejet. Ce sera le cas notamment si vous avez déjà des rapports tendus avec votre enfant. Dans ce cas, il vaut mieux préalablement construire une nouvelle relation entre vous, plus apaisée, qui vous permettra d’échanger paisiblement. Ce processus peut prendre du temps, mais il faut persévérer. L’échec scolaire peut trouver sa cause ailleurs que dans l’école (exemple : brimades, dyslexie, insécurité etc…) ; d’où la nécessité d’établir une relation avec votre enfant qui vous permettra d’échanger. Il est important en tant que parent de rester honnêtement à l’écoute de ce que l’enfant.

Lorsque la communication est établie avec votre enfant, vous avez la possibilité d’écouter ses motivations internes. Dès lors, vous pouvez le soutenir dans ses motivations pour l’amener à être productif et à utiliser son potentiel. Il est beaucoup plus facile de travailler par passion que par contrainte. Ensemble, vous pourrez identifier les raisons de son échec scolaire, trouver des solutions en fonction de ses objectifs, et penser à son orientation. Il est primordial de vous impliquer sincèrement dans la scolarité de votre enfant. Qu’importe votre niveau personnel ou la branche dans laquelle vous avez étudié, il est toujours possible d’une manière ou d’une autre de l’accompagner dans sa scolarité. Par exemple vous pouvez faire des travaux de recherche ensemble. Progressivement vous accumulerez des victoires, qui révéleront le véritable potentiel de votre enfant.

 Enfin, il va sans dire que spirituellement, vous devrez aussi vous impliquer pour la réussite de votre enfant. Le Seigneur Jésus a dit à juste titre que sans lui nous ne pouvons rien (Jean 15:5). Quelque soit le joug qui peut oppresser votre enfant, il sera brisé par l’onction du Seigneur (Esaïe 10:27). vous devez donc prier pour votre enfant et prendre autorité dans le monde spirituel pour renverser les plans du diable contre votre enfant. Lorsque vous priez pour votre enfant, demandez au Seigneur de vous révéler sa destinée. Que votre cœur soit rempli de foi et d’amour pour lui. Déclarez avec foi qu’il est une réussite, qu’il a du succès dans toutes ses entreprises. Évitez d’annuler vos prières par des confessions négatives ou par des murmures !

 Utilisez la foi extraordinaire de Dieu pour appeler à l’existence des choses qui ne sont pas dans le naturel comme si elles étaient, pour voir leur manifestation (Romains 4:17).

 

Mots-clés :, ,