Je sais qui je suis


Je sais qui je suis

 

« Je suis chrétien », « je suis chrétienne », « j’appartiens à telle Eglise »… Savons-nous seulement ce que signifie être chrétien ? Savons-nous réellement tout ce que recouvre ce substantif ?

Aujourd’hui le mot chrétien est tellement banalisé… On ne sait plus vraiment ce qu’il signifie. On n’a aucune idée du package qui vient avec le fait d’être chrétien. On n’a aucune idée de ce que la Parole de Dieu dit de nous. On se plaît juste à dire « je suis chrétien » parce que notre nature humaine a besoin d’appartenance à un groupe social, ou parce qu’on fréquente une Eglise.

Que suis-je réellement ? Que dit la Parole de moi ? Comment Dieu m’appelle-t-il ?

Le chrétien est tout d’abord, dans un sens général, celui qui a accepté Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. C’est celui qui a fait le choix d’accepter Jésus comme son maître. A partir de cet instant, celui qui fait ce choix devient le disciple de Jésus.

Comme pour tout, la chrétienté a du bon et du mauvais. Je m’explique : « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16 : 33). La chrétienté n’est pas un univers de « bisounours » (mauvaise nouvelle pour certains) car on est persécuté sans cesse en tant que chrétien (si vous ne l’êtes pas, posez vous des questions). Mais gloire à Dieu on a l’Esprit de Dieu en nous, cette puissance qui nous aide à vaincre les persécutions !

Bref… que renferme la chrétienté ? que suis-je en tant que chrétien ?

Je suis un racheté de l’agneau

« En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, » (Éphésiens 1 :7)

J’étais l’esclave du péché, j’étais l’esclave de Satan. Mais aujourd’hui, le sang de l’agneau m’a libéré. Il m’a racheté et je suis sauvé.

Je m’appelle « Racheté ». Ma joie se trouve en ma rédemption. Je ne dois plus rien à personne parce que celui qui m’aime réellement, l’Agneau immolé, a payé le prix fort pour moi. Je suis un esclave affranchi.

J’ai lu une histoire qui m’a touché : celle d’Abraham Lincoln et de l’esclave affranchie…. Alors qu’il passait, Abraham Lincoln est tombé sur un commerce de noirs. Parmi les noirs qui étaient prêts à être vendus, il tomba sur le regard d’une jeune noire. Ce regard était rempli de peur, d’angoisse. Elle se demandait surement ce qu’allait lui faire son nouveau maître : la violer ? la battre à mort ? qu’allait-il lui faire subir ? C’est alors que pris de compassion pour cette jeune fille basanée, Abraham Lincoln proposa un prix pour elle, puis un autre, puis un autre…. Il continua de surenchérir et ne regardait pas à la dépense. Il l’acheta et la libéra. Cette fille lui était tellement reconnaissante qu’elle voulu rester à ses côtés.

Jésus nous a racheté au prix de son sang, au prix de sa couronne en espérant que nous restions à ses côtés. Nous sommes libres, de la vraie liberté. Alors jouissons de cette liberté et combattons afin que d’autres soient libres comme nous. Travaillons aux côtés de notre sauveur pour libérer d’autres âmes.

Je suis la lumière du monde

« Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée;et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.… » (Mathieu 5 : 13-15)

Qui t’influence ? La Parole ou le monde ? Quel impact as-tu ? Est-ce toi qui impactes ou est-ce que c’est le monde qui t’impacte ? Mes actes sont-ils conduits par tel artiste à succès ou par tel politicien populaire ?

Je suis ce que Dieu (par sa Parole) dit que je suis ! S’il dit que je suis « la lumière du monde » alors j’emmène la lumière où que j’aille. C’est moi qui impose l’atmosphère partout où je vais. Lorsque j’arrive dans une pièce l’obscurité s’en fuit.

Oh yes ! J’aime ce que Dieu dit de moi : né pour influencer, né pour briller, né pour impacter ma génération, né pour éclairer où il y a des zones d’ombres.

Yes ! J’apporte de la saveur, je ramène à la vie ce qui était mort, j’apporte le réveil où il y a le sommeil. Quand on entre dans ma présence on ne veut pas que je m’en aille parce que je porte Christ, la lumière en moi !

Je suis la prunelle de son œil

« Car ainsi parle l’Eternel des armées: Après cela, viendra la gloire! Il m’a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés; Car celui qui vous touche touche la prunelle de son oeil. » (Zacharie 2 :8)

Je suis intouchable. Oui ! je suis caché en lui, couvert par le sang de l’agneau.

On connaît tous cette chanson qui dit :

« quand l’ennemi vient m’attaquer (la porte est scellée)

S’il vient troubler mon âme (la porte est scellée)

Je suis couvert (ter)

Par le sang de l’agneau ! »

Oui, aucune arme forgée contre moi ne prospérera car je suis la prunelle de son œil. Si 10 000 tombent à droite et dix autres à gauche je ne serai jamais atteint car je suis la protégée de mon Roi, Adonai.

Tout bien considéré, je ne suis pas chrétien parce que je dis que je suis chrétien, mais je suis chrétien parce que ce que je fais, et les paroles qui sortent de ma bouche (paroles de vérité et de bénédictions) font de moi un chrétien. Je suis chrétien à cause de mes actes, à cause de mon influence, de mes fruits. Je suis chrétien parce que les autres voient Christ en moi.

Mots-clés :,