No stress, no résultats !


No stress, no résultats !

« La procrastination est le fait de remettre à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui ». Elle peut prendre différentes formes selon les personnes, ou selon les circonstances pour une même personne.

Une cause que je peux mentionner est le fait d’échapper à la frustration. La tâche que l’on reporte est moins agréable que celle que l’on fait à la place. De plus, le plaisir qu’on retire à faire ce qu’on aime est immédiat. On ne réalise pas encore le préjudice que la tâche non réalisée va nous causer. Tout simplement parce que ce préjudice est encore lointain. On pense qu’on pourra rattraper le tir.

L’autre raison de la procrastination est la protection de l’estime de soi. Échouer amènerait le procrastinateur à une remise en question globale de sa valeur. Donc il hésite énormément à se lancer.

Après avoir dit « oui » à une demande qu’on lui a adressé, il regrette parce que le délai ne fait que s’écouler et il n’a même pas encore débuté. En réalité, c’est juste pour se débarrasser de la personne qu’il avait dit « oui ». Très souvent c’est le manque de courage de dire « Non ».

Pour certains, le stress est leur « catalyseur ». « No stress, no résultats », c’est leur slogan. Ils pensent que le stress d’être en retard dans les délais leur permettra de réaliser l’irréalisable. Et s’ils réussissent, ils éprouvent une satisfaction et un sentiment d’avoir pu réaliser l’impossible.

Ne te vante pas du lendemain !

Dans Proverbes 27.1 il est écrit : « Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce qu’un jour peut enfanter. » Arrêtons de reporter des choses que nous pouvons très bien faire présentement, au lendemain.

Tenez par exemple. Vous avez prévu de faire le ménage et une lettre de motivation parce que vous êtes à la recherche d’un emploi. En principe vous pouvez la faire aujourd’hui, mais pour l’une des raisons citées plus haut vous reportez à demain. Vous ne faites plus attention aux imprévus que vous pourrez avoir le lendemain. Il se pourrait que vous receviez un visiteur inattendu. Vous n’aurez toujours pas le courage de lui dire que vous n’avez pas le temps de vous occuper de lui.

En reportant à plus tard, vous pouvez aussi être victime des intempéries ou même « choper » une grippe qui vous rendra complètement inactif. Au moment où -j’écris, j’entends certains dire « je confesse que je ne serais pas malade ». Bien, je bénis Dieu pour votre confession, encore qu’il faille que vous ayez véritablement la foi ! Sans la foi votre confession est sans effet.

Généralement, les tâches que nous remettons à plus tard finissent par s’accumuler. Et là, le travail devient vraiment pénible et harassant.

Pratiquer le principe de ‘’l’action immédiate’’

Lorsque nous devons faire quelque chose, et que nous avons la possibilité de le faire maintenant, faisons-le à l’instant. On appelle cela ‘’le principe de l’action immédiate’’. Par exemple, votre patron vous demande de réaliser un travail, vous devez vous exécuter à l’instant. Idem pour les tâches que vous avez à faire à l’église ou à la maison. Par expérience, j’ai remarqué que certaines de ces tâches sont réalisables en moins de 5 minutes. Mais en les renvoyant à plus tard, on ne se rend pas compte qu’on les accumule, les cinq minutes peuvent facilement se transformer en une journée de travail.

C’est dommage de devoir ‘’gaspiller’’ toute une journée pour ranger son bureau ou sa chambre, à cause de la procrastination.

Un conseil : lorsque vous prenez quelque chose pour l’utiliser, assurez-vous qu’à la fin vous l’avez remise à sa véritable place. En principe chaque chose doit avoir sa place ; que ce soit dans votre bureau ou chez vous.

Prenons un exemple. Lorsque vous rentrez du boulot et enlevez votre veste, assurez-vous que vous l’avez mise sur le portemanteau et non sur le fauteuil. Dans le cas contraire, vous créez un désordre qui vous prendra plus de temps à arranger. En pratiquant l’action immédiate vous verrez, vous ne perdrez plus de temps.

Soyez réactif et efficace !

Être réactif c’est la promptitude à répondre à une sollicitation. Il faut associer à cela l’efficacité, c’est-à-dire le fait de travailler vite et bien. Dans les entreprises, les païens ont une idée fausse de la réactivité. S’ils ne vous voient pas stresser pour réaliser une tâche, ils peuvent penser que vous êtes nonchalant. Et pourtant cela n’a rien à voir. Ne soyez pas stressé, soyez juste efficace !

Extrait du Livre « les ennemis de l’excellence » Alain Patrick TSENGUE disponible sur www.alainpatrick.fr

Mots-clés :, ,