Sortez de la confusion


Il n’est pas nécessaire de se mettre sous un joug au nom de la « foi ». Il est tout à fait normal de se retrouver dans la confusion lorsque nous avons manifesté la foi pour les mauvaises choses, au mauvais moment ou avec des mauvaises motivations . Mais Dieu fait concourir toutes choses en votre bien. Il y a de l’espoir, sortez de la confusion.

Dans la bible la foi est comparée un grain de moutarde. Cette description nous montre qu’une foi aussi petite peut opérer opérer Luc 17: 6 « Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait. » Cependant la foi est appelée à grandir et devenir un arbre solide avec des branches, des fleuilles, des fleurs donnant d’autres grains. Il existe dans la bible quatres états de foi : la foi petite et faible, la foi grande et faible, la foi petite et forte, la foi grande et forte. La foi parfaite c’est celle qui est grande et forte, c’est à dire celle qui a de l’expérience et qui a suffisamment d’informations sur Dieu. La parole de Dieu ou l’information est la base de notre foi. Nous devons désirer de ce qu’elle contient comme héritage spirituel. Les cirsconstances nous permettent muscler notre foi. Certaines situations sont clairement des épreuves de foi d’autres ne le sont pas au départ et finissent par en être car elles découlent d’un enchainement de mauvaises décisions. En voici trois exemples.

Convient-il a un malade de ne pas prendre des médicaments prescrits par son médecin parce qu’il a la foi ?

Non c’est une pure folie d’agir ainsi. Premièrement Dieu est en réalité la source de toutes intelligences et de toutes médecines. Les scientifques n’inventent rien, ils ne font que des découvertes. Le propre de l’homme est de chercher pour trouver des solutions dans ce qui a été établi par Dieu au préalable. Cela ne change rien à la vérité de la parole de Dieu, car la sagesse de Dieu commencent là ou celle des hommes s’arrête. Cette vérité est que Jésus nous a déjà accordé la guérison; Esaïe 53:5 « Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.« . Il n’est plus donc question que Dieu fasse quoi que ce soit mais plutôt que vous manifestiez votre foi en la parole. La question est avez-vous réllement la foi en Dieu pour vous guérir ou avez vous juste « l’espoir » qu’il le fera. Si vous voulez excercer votre foi sans prendre de médicaments faite le avec des maladies bénignes comme un mal de tête. Retenez que vous devez aussi confesser même lorsque vous êtes sous traitement car la science humaine étant imcomplète, votre médecin peut aussi se tromper sur le diagnostique et donc sur le traitement à suivre. Dieu sera votre protecteur tout le long.

Convient-il de continuer à travailler alors que Dieu m’appelle au ministère ?

Croire en l’appel de Dieu est une excellente chose pour un chrétien, mais 1 Corinthiens 4:2 nous dit  « Du reste, ce qu’on demande des dispensateurs, c’est que chacun soit trouvé fidèle. ». En effet ce n’est pas tout de commencer, il faut persévérer et surtout bien finir. Or pour bien finir il faut bien commencer. Pour avoir une tour stable, il faut creuser en profondeur avant de battir les fondations. Le problème est que plusieurs abondonnent leur emploi pour le ministère, et lorsque cela devient difficile financièrement, ils deviennent infidèles à l’appel. Ils disent à Dieu : « Seigneur m’as- tu réellement pas appelé ?« . C’est difficile de rester fidéle lorsque rien n’avance comme Dieu nous l’a dit, cela demande beaucoup de foi. Vous devez prendre soin de votre famille mais au dela de ca vous serez le premier investisseur financier dans votre ministère. Si les chrétiens voyaient l’église comme une « entreprise », ils réaliseraient que l’église a besoin d’investissement pour vivre car nul ne commence une entreprise sans fond de départ. Si le travaille séculier est trop difficile pour vous alors créez des richesses en faisant des affaires, car tout est possible aujourd’hui. Avec la parole de Dieu, je crois qu’un pasteur ne doit pas être pauvre. Deuxiémement, sachez le temps de Dieu est très difficile à scerner il faut donc plusieurs fois sur une longue période questionner Dieu avant de tout lâcher.

Convient-il de me marier avec un païen  ? j’ai la foi qu’il va se convertir !

Quelle erreur monumentale! Dans ce cas ce n’est même pas une épreuve de foi que vous allez affronter mais vous vous mettez d’abord sous un joug ! Ce n’est pas parce que vous connaissez des couples pour qui cela a fonctionné que vous devez tenter l’aventure. Et le problème majeur des chrétiens dans l’église c’est que lorsqu’ils commencent leurs histoires d’amour, il n’ont pas de vision. Proverbes 29:18 « Quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein; Heureux s’il observe la loi!« . Ceux qui se sont convertissent après leur mariage vivent une véritable épreuve de la foi et n’ont pas le choix que de se battre pour la conversion de leur conjoint. Tant qu’il est de votre pouvoir aujourd’hui ne foncez pas. Assurez-vous que la personne avec qui vous voulez vous engager se convertisse et qu’elle se convertisse bien, pas simplement pour vos beaux yeux.

Ne nous y trompez pas, ne qualifiez pas tous les problèmes qui viendront comme des épreuves de foi. Sachez ou se portent vos désirs et ceux de Dieu pour votre vieafin de savoir exactement la décision à prendre.  » Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ». Surtout soyez prêts à assumer vos décisions ». Tant que vous avez un coeur repentant, je crois que Dieu fera concourir toutes choses en votre faveur. Si vous avez pris une mauvaise décision qui vous a conduit à vivre de graves épreuves, reconnaissez-le en toute humilité devant Dieu et criez à lui il vous sauvera. Tenez fermes dans votre foi, n’abondonnez surtout pas le combat.

Grace Mafoua

Pasteur Stagiaire
Mots-clés :