Poème


 Il n’est pas trop tard…

Je me suis rebellé contre toi Seigneur, contre ta loi, contre ta voix.

J’ai trouvé le sentier du pécheur attrayant et me suis détourné de ta voie.

Dans l’obscurité de cette route sur laquelle je me suis engagé, je pense encore à toi.

Mais tout est si sombre que je ne parviens pas à rebrousser chemin.

Tout est à présent tortueux, hideux, vaniteux, tout espoir est vain.

Tant de cris, d’injustices, de violence et de perte. Je cherche Ô mon Dieu ta main !

Je repense aux jours désormais lointains où dans tes bras je me délectais de ton amour.

Le corps doloris, l’âme tourmentée, l’esprit désemparé je te recherche jour après jour.

Je donnerai tout ce que je possède pour à nouveau être dans ton séjour.

Je comprends dans ce chaos qu’il n’y a pas de vie sans toi.

Je comprends dans ce désordre que ma seule sécurité c’est ta loi.

Je comprends que ta science et ton ordre sont l’unique voie.

Je comprends que Jésus seul est ma garantie.

Je comprends qu’il n’y a ni salut, ni bonheur en dehors de lui.

Je comprends que ma vie n’existe que si je lui obéis.

Je suis ton fils et je reviens dans ta maison où est ma place.

Je retrouve la chaleur de ton cœur et la splendeur de ta face.

Je suis de retour Papa. Merci pour cette grâce !

Et merci Père d’établir pour toujours ton ordre divin et ta volonté parfaite dans ma vie !

M.M

Mots-clés :