Le caractère réceptacle de l’onction


Le caractère réceptacle de l’onction