5 CLES POUR PRIER DE MANIERE EFFICACE


 5 Clés pour prier de manière efficace

Je remercie le Seigneur pour l’Eglise dans laquelle il m’a placée. Je le remercie pour les hommes qu’il a mis à la tête de cette Eglise et pour la nourriture (Parole) qu’ils me donnent, qui fait croître mon Esprit.

Aujourd’hui j’apporte un article tiré de l’enseignement “10 clés pour prier de manière efficace” du Pasteur Augustin DADIE, pasteur associé des ministères ACER (Association Chrétienne pour l’Evangélisation et le Réveil).

Des fois on se demande pourquoi on n’est pas exaucé. Dieu est-il sourd à ma prière? Si Dieu existe vraiment pourquoi en vois-je aucun résultat?

Cet enseignement dans lequel je donnerai des expériences personnelles à certains moments répondra à ces interrogations.

Clé n°1: Prier avec un coeur sincère

approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure.” (Hébreux 10: 22)

Qu’est-ce qu’un coeur sincère?

J’ai un coeur sincère quand je reconnais que je ne suis pas parfait, quand je reconnais que je tends vers le péché. C’est vrai je suis sauvé, saint et justifié, car la Parole le dit. Mais ça ne veut pas dire que mon caractère est irréprochable et que tous mes actes glorifient Dieu. Un cœur sincère reconnaît qu’il ne peut rien sans Dieu, qu’il a constamment besoin de lui.

Ainsi, quand Dieu te montre quelque chose qui ne va pas dans ton caractère, au lieu de fermer ton cœur et de sombrer dans l’orgueil, accepte le changement qu’il veut opérer en toi, accepte d’être brisé. Et des fois Dieu peut passer par des personnes qui vont nous faire des reproches. Si ça arrive, dites merci à Dieu et demander lui de vous perfectionner. Dites même merci à la personne qui vous a fait le reproche.

Par ailleurs, quand je prie, les mots qui sortent de ma bouche ne doivent pas sortir machinalement, comme un refrain. Je dois avoir un « cœur à cœur » avec Dieu. Les paroles qui sortent de ma bouche doivent traduire les pensées de mon cœur : je parle avec Dieu avec mon cœur.

Clé n°2 : Prier avec la foi

« approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure. » (Hébreux 10 : 22)

Nous, chrétiens, vivons par la foi. Ainsi, nous avons plus conscience de la présence de Dieu que des vêtements que nous portons.

La foi est défini à l’ACER comme étant le bras qui nous permet de prendre les choses dans le surnaturel pour les amener au monde physique. Des fois nous demandons de grandes choses à Dieu, des choses lourdes. C’est pour cette raison que nous devons muscler notre bras. On ne peut donner une Bible à un bébé parce qu’elle est trop lourde pour lui,son bras ne pourra la supporter.

Comment muscler son bras ?

Par la prière, surtout la prière en langue.

Aussi, quand nous demandons quelque chose à Dieu, il est important que nous ayons conscience que nous allons être exaucé parce que la Bible dit « C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » (Matthieu 11 : 24). Si je m’approche de Dieu et que je lui demande quelque chose en doutant que je recevrai sûrement, où est la confiance ? (Hébreux 11 : 6)

Clé n°3 : Prier par l’Esprit

1 Corinthiens 14 : 2 «  En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des mystères. »

Qu’est-ce que prier par l’Esprit?

Lorsque j’accepte Jésus dans ma vie, j’accepte donc l’héritage qui m’est légué: le Saint-Esprit. On se baptise d’eau, mais on se baptise aussi par l’Esprit. Et l’un des signes du baptême de l’Esprit est le parler en langues (Actes des apôtres 2: 1-4).

La prière en langue est bien pour le chrétien en ce sens que c’est un langage, crypté, que seule Dieu comprend. Ni les hommes, ni le diable ne peut déchiffrer cette langue car c’est en esprit qu’on dit des mystères.

Nul ne peut dire qu’il sait prier (Romains 8:26), car cela relèverait de la routine, du religieux. Or, avec le Saint-Esprit les prières diffèrent, des fois il peut nous inspirer à commencer notre prière par une prière de consécration, ou de repentance.

Témoignage : une dame avait besoin d’une certaine somme d’argent pour un but précis. Elle a demandé aux pasteurs de prier pour elle et le Saint-Esprit a révélé à l’un des pasteurs que la dame ne payait pas sa dîme. Ainsi, par le biais du pasteur, le Saint-Esprit l’a poussé à se repentir et à payer les dîmes qu’elle devait à Dieu.

Clé n°4 : Prier avec persévérance

Romains 12 : 12 « Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. »

Il ne faut jamais jeter l’éponge, car les rois n’abandonnent jamais. Certaines situations ne changent qu’après une persévérance dans la prière.

Prier avec ferveur est semblable à une femme qui enfante : quand elle enfante, elle pousse, elle crie jusqu’à ce que le bébé (exaucement) sorte enfin. Quand nous cessons de prier pour une chose que nous désirons ardemment, nous faisons donc une fausse couche spirituelle. Mais plus on prie, plus on hâte l’exaucement.

J’ai vécu une situation étrange durant ma scolarité : au début de l’année j’ai prié avec ferveur pour que cette année soit une année d’excellence, je ne voulais pas de notes en dessous de 15 et c’est ce qui est arrivé. Les premiers contrôles étaient excellents, mes notes variaient entre 15 et 18 et là j’ai arrêté de prier et les notes qui ont suivi étaient catastrophiques. Je nageais entre 5 et 11, mais la plupart des notes étaient en dessous de 10. Et là je me suis remise en cause, j’ai repris mes prières pour les derniers examens et là mes notes sont remontées au point où je n’ai même pas eu besoin d’aller en rattrapage. Comme je ne persévérais pas dans la prière mes notes sont tombées (fausse couche spirituelle), mais dès que j’ai repris mes prières mes notes sont remontées (exaucement).

Clé n°5 : Prier avec la Parole

La Parole est indispensable pour bâtir nos vies. À elle seule, la Parole a assez de puissance. Il en est ainsi, si on recherche du travail, ou le mariage par exemple. Je peux rassembler tous les versets qui en parlent, et les promesses du Seigneur liées à ces domaines et les utiliser comme prières.

Si quelqu’un s’élève contre moi, je sais que le Parole de Dieu dit « aucune arme forgée contre moi ne prospérera. » Mais comment le saurai-je si je n’ai pas lu la Bible ?

La Parole est une épée redoutable contre le diable. S’il vient me tenter avec des paroles contraire à celle de Dieu, moi je connais la vérité qui affranchit (Jean 8:32). C’est ainsi que Jésus a su résister au diable dans le désert (Matthieu 4: 1-11)

Mots-clés :,