La puissance du premier fruit


La puissance du premier fruit

 

Genèse 4:1-7   Adam connut Eve, sa femme; elle conçut, et enfanta Caïn et elle dit : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Éternel.  Elle enfanta encore son frère Abel. Abel fut berger, et Caïn fut laboureur.  Au bout de quelque temps, Caïn fit à l’Eternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;  mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu.  Et l’Éternel dit à Caïn : Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi : mais toi, domine sur lui.

Adam et Eve avaient certainement enseigné leurs enfants à donner à Dieu la dîme et les offrandes, puisque la bible notifie que les deux fils avaient apporté une offrande mais Abel le fit différemment ce qui  toucha le cœur de Dieu. Premièrement j’ai l’intime conviction qu’il était le premier à donner les prémices à son époque dans le sens ou avant lui la bible ne présente personne qui ait fait ce type d’offrande. Ce n’est qu’ensuite que  cette loi spirituelle va être instituée et respectée par les enfants d’Israël. Avant d’aller plus loin comprenant que les prémices représentent la totalité d’une récolte, d’un gain, d’un salaire que l’on donne une fois et en début d’année à Dieu, différemment de la dîme qui représente 10% des revenus mensuels. C’est donc une offrande sacrificielle, car pour donner tout ce qu’on récolte il faut avoir sacrément confiance en Dieu. Et justement c’est parce qu’il a eu confiance en Dieu que son offrande est monté vers Dieu.

En effet deuxièmement, nous voyons bibliquement qu’il a donné avec foi, c’est ainsi qu’il a pu se différencier de son frère et attirer sur lui l’attention de Dieu. Hébreux 11:4  C’est par la foi qu’Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c’est par elle qu’il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c’est par elle qu’il parle encore, quoique mort. C’est donc la foi qui donne un caractère à notre offrande et qui a la possibilité de nous représenter, de parler pour nous, de nous positionner. L’offrande faite par la foi d’Abel va lui donner le titre de « juste » aux yeux de Dieu et des hommes, puisqu’il est aujourd’hui considéré comme un héros de la foi. L’offrande de nos prémices a la puissance de nous placer à un niveau élevé, de changer le regard des autres sur nous. Elle nous qualifie, révélant ce que nous sommes en réalité, parce qu’en respectant un principe de Dieu de la bonne manière nous activons la faveur de Dieu et c’est cette dernière qui nous donne la supériorité.

Le premier fruit est le portail  qui mène à la faveur, à la prospérité, et à la fortune. L’offrande des prémices est un principe divin qui met sur nous les projecteurs célestes. La bible dit  Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Il s’agit de donner la priorité à Dieu, à son royaume, à ses affaires et de laisser Dieu prendre soin des nôtres. Il est également question de poursuivre les intérêts de Dieu d’abord et ensuite de bénéficier de sa faveur. Lorsqu’on met Dieu en premier, il nous privilégie au point où les hommes nous accordent du crédit.  Donner son premier fruit permet de préparer tout le reste de l’année en termes financiers mais aussi au niveau des opportunités. Dieu fera briller toute l’année sa lumière sur vous, vous aurez la faveur des hommes, des portes et des opportunités vous seront ouvertes. Vous pouvez le croire!

La première erreur de Caïn fut de donner une offrande habituelle, elle n’avait rien pour se distinguer. Nous ne devons pas banaliser ce que nous donnons à Dieu, c’est une semence et comme toute semence elle est censée porter du fruit. Quelle est cette semence que nous mettons en terre sans nous préparer à récolter? De la même façon avant de semer quelque chose en terre il convient de vérifier la terre, de s’assurer que le noyau n’est pas pourri, il convient également  de faire un point sur l’état de votre foi. A savoir si vous  croyez  en Dieu Jéhovah Jireh comme étant votre pourvoyeur. Or si  vous croyez en lui comme votre source et votre ressource cela signifie que vous croyez en ses principes et en ses promesses. Et les promesses de Dieu pour votre vie sont supérieures à ce que vous pouvez vous même espérer. Vous devez donc croire que la volonté de Dieu pour vous est la prospérité, l’abondance, la richesse. Donner son premier fruit implique de se projeter dans l’année, de voir en avance la main de Dieu toucher nos entreprises, de visualiser notre vie prendre à chaque tournant vers le chemin du succès car Dieu est plus déterminé que chacun d’entre nous à nous voir réussir. Notre premier fruit doit être alors accompagné par une foi capable de visualiser la récolte, la faveur, la bénédiction à venir Proverbes 3:9-10  Honore l’Éternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu Alors tes greniers seront remplis d’abondance, Et tes cuves regorgeront de moût. C’est par ce premier fruit que nous démontrons que nous avons foi que Dieu est notre pourvoyeur; et c’est ainsi que Dieu nous honore en nous positionnant.

La seconde erreur de Caïn fut bien évidemment de tuer son frère par jalousie. Bénissons Dieu pour ceux qui ont su obtenir la faveur de Dieu. Aimons-les et prions que Dieu les bénisse d’avantage. Car sachons-le, on attire que ce que l’on respecte. La mentalité à développer dans ces cas c’est « qu’à t-il fait que je n’ai pas et que puis je faire pour attirer la faveur sur ma vie? ». Ceux qui passent avant nous ouvrent le chemin et leur expérience devient notre enseignement. Ce n’est pas la peine de jalouser une personne que Dieu a bénie, cela prouve que nous ne connaissons pas Dieu. La bible dit dans Actes 10:34 « Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, » si tel est le cas cela signifie qu’il a également prévu un moyen de me bénir et de me favoriser. Caïn aurait peut être dû attendre et voir ce que Dieu avait en réserve pour lui, au lieu de ça par précipitation il a mal agi et a attiré sur lui même la malédiction Genèse 4:11 « Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. »

« Maintenant » implique qu’avant ce n’était pas le cas. Il n’était pas maudit, Dieu n’avait pas prononcé ce type de sentence sur sa vie, il était au contraire béni. Prenons donc le temps de bénir le Seigneur pour ce qu’il nous a déjà béni, gardons nos cœurs des ambitions malsaines capables de nous éloigner de la volonté de Dieu. Si nous désirons la faveur de Dieu alors appliquons simplement ses principes.

 

Past Grace M