Je n’ai pas d’ambition


Je suis convaincue que vous avez déjà ressenti en vous ce sentiment de rébellion contre vous même. Un sentiment d’insatisfaction lorsque vous voyez les résultats dans votre vie. Vous vous remettez en question face aux expériences et aux victoires des autres et vous faites le triste constat « Je n’ai pas d’ambition ».

Pourtant un chrétien doit avoir de l’ambition, la bonne ambition. Si le terme vous fait peur, je dirai qu’un chrétien doit être plein de rêves et de projets. Dieu même avait un projet, celui de sauver l’humanité et il tout fait pour le réaliser, il a même former des projets pour nous. La bible dit en Jérémie 29 :11 « Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. ». De plus sa volonté est que nous prospérions à tous égards…comme l’état de notre âme. Comment serez-vous prospère si vous n’avez aucune ambition et surtout si vous ne réalisez pas des choses extraordinaires pour changer votre qualité de vie ? Vous dites peut être « moi je veux mais je n’y arrive pas », j’aimerai vous rappeler des choses simples afin de vous aider à élever votre niveau d’ambition et produire un résultat différent.

Que vous le vouliez ou non l’être humain fonctionne avec des habitudes, lorsque certaines ce sont installées, elles s’encrent comme une normalité, s’enracinent dans notre quotidien. Les changer relève désormais de l’exploit ou presque. Or, c’est ici la première chose à faire pour avoir et réaliser des ambitions. Si vous faites toujours la même chose, tous les jours et qu’une personne veuille vous piéger, elle y arrivera rien qu’en vous observant. Combien de fois sommes-nous tombé dans des pièges qui ont tué nos rêves ? Oui ce n’est que comme ça que diable réussit à tuer nos rêves.

Surprenons le diable et osons faire des choses différentes, soyons comme le vent. « Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. » Jean 3:8. Insaisissables sont ceux qui sont remplis de l’Esprit, ils ne dépendent pas des diktats de la société. C’est la parole de Dieu qui est notre échelle de succès.

C’est vrai que s’exposer au changement c’est prendre le risque de se perdre car les résultats de la routine sont généralement maîtrisés, l’inverse ne l’est pas. Lorsque vous êtes en voiture et que tous les matins vous empruntez le même itinéraire pour aller au travail, la plupart d’entre vous trouverait stupide de changer d’itinéraire, même si c’était pour voir s’il n’y a pas meilleur trajet. Prendre des risques ne fait pas parti de vos habitudes, en effet car cela peut créer des angoisses, du doute, vous n’êtes pas sûres d’arriver à destination en temps et en heure. Mais bien sûre parce que ce n’est pas simple à faire, changer ses habitudes commence par un changement intérieur, Romains 12:2 nous invite au changement de notre mentalité « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. ».

Après les habitudes, il faut dealer avec l’adversaire de la foi, la peur. Joseph a eu le courage d’affronter ses frères, son père pour leur partager son ambition, son rêve, ce que Dieu lui avait dit. Il n’a jamais eu peur de déclarer ce qu’il pensait être la vérité. C’est à dire que Dieu allait le mettre comme prince au dessus de ses frères entre autres. La peur est l’opposé de la foi, c’est un sentiment qui paralyse graduellement lorsque l’on n’apprend pas à la maîtriser. Son but est de tuer petit à petit la foi, elle commence par les pensées, et très souvent lorsque nous la verbalisons elle prend des proportions déséquilibrées. Et le moindre déséquilibre laisse place à une influence satanique, oui la peur vient du diable il faut donc la combattre jour après jour. Dans notre langage il faut que nous l’acceptions une bonne fois pour toute, le stress, la peur ne nous conduira pas ailleurs que vers l’objet de notre crainte. Job l’a dit « Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive; Ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. ». En être conscient c’est choisir de dire des paroles positives au moment ou les situations ne le permettent pas et même avant. La bonne confession est donc une arme massive pour élever nos ambitions. Vos rêves se nourriront par ce que vous direz et ce que vous regarderez.

En effet pour accompagner la confession, il y a la vision. Lorsque Dieu vous donne une vision vous devez vous y attacher elle s’attachera à vous en retour. L’une des raisons pour lesquels un enfant qui a grandi dans la pauvreté est acclamé lorsqu’il en sort une fois adulte, est qu’il a lutté contre la force de la vision de pauvreté qu’il a toujours eu dans son environnement. Ce qu’il voyait, la pauvreté, s’était attaché à l’enfant, même si lui s’en détache il faut beaucoup de force et de volonté pour en sortir. C’est un exploit que de sortir de ce que nos yeux ont vu et connu pendant de longues années. Beaucoup disent, « je ne vivrai pas ceci ou cela quand je serai grand » mais finissent par le vivre. Des relations différentes, mais le même résultat, des études différentes mais le même résultat, des pays différents mais le même résultat. Cela fonctionne comme un champs magnétique qui t’attire toujours vers ce que tu as connu. Mais Christ est venu briser la malédiction, il est donc question ici de demeurer en Christ, Jean 15:17 « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. »

Enfin il est nécessaire lorsque vous n’avez aucune ambition, de prier et de demander à Dieu de vous en communiquer. N’oubliez pas c’est lui qui donne les visions, les rêves, les projets, il peut donc vous donner le rêve qu’il a pour vous. L’ambition qui reste dans la volonté de Dieu c’est celle qui nous propulse, nous devons donc connaitre et maîtriser la volonté de Dieu pour nous vies. Et lorsque votre ambition grandit sachez ensuite que  « …Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. » Philippiens 2:13. Il vous propulsera donc vers votre destinée.

Nous prions que Dieu renouvelle en vous des rêves et qu’il vous communique d’autres rêves au nom de Jésus.

Mots-clés :, ,