La compassion du Christ


1 Timothée 2 : 5-6 «En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes: un homme, Jésus-Christ, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. Tel est le témoignage rendu au moment voulu.»

Ce passage biblique est très fort. Pour être le médiateur entre Dieu et un homme, il faut avoir une vertu dans laquelle découle plusieurs autres, la compassion. Jésus-Christ est un don pour l’humanité. Il est mort à la croix pour que nous ayons la vie, il a porté sur lui nos péchés pour que nous ne soyons plus condamnés c’est la base de l’Evangile. J’aime cette base elle est simple mais, elle a la puissance de sauver des vies. Dans le monde, on a connu des « mouvements de compassion » mais aucun n’a atteint celui de Jésus-Christ. Pourtant, pour plusieurs la compassion n’est plus la priorité car, elle est étouffée par les soucis du siècle présent. Il ne doit plus en être ainsi ! Dans les Évangiles nous voyons la puissance transformatrice de la compassion. Mais avant tout, qu’est-ce que la compassion ? Voici une définition : La compassion (du latin : cum patior, « je souffre avec » et du grec, sym patheia, sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d’autrui, et poussé à y remédier.

D’où le besoin de ce mot, ainsi que de celui d’empathie. Donc la compassion nous pousse à agir, à intervenir pour soulager, aider, faire du bien à une personne. Matthieu 20: 30-34 « Et voici, deux aveugles, assis au bord du chemin, entendirent que Jésus passait, et crièrent : Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David ! La foule les reprenait, pour les faire taire; mais ils crièrent plus fort : Aie pitié de nous, Seigneur, Fils de David ! Jésus s’arrêta, les appela, et dit : Que voulez-vous que je vous fasse ? Ils lui dirent : Seigneur, que nos yeux s’ouvrent. Emu de compassion, Jésus toucha leurs yeux; et aussitôt ils recouvrèrent la vue, et le suivirent. » Il y a un point important que l’on relève dans la Parole. Ce n’est pas la religion qui nous donne de la compassion pour les Hommes. Si la religion le pouvait, il n’y aurait pas autant de batailles et de conflits d’intérêts dans le monde. Des innocents n’auraient pas perdu la vie. Lisez l’histoire de Simon le pharisien et, de la femme pècheresse dans Luc 7 : 36-50. La compassion du Christ ne tue pas elle donne la vie, elle rend manifeste l’amour de Dieu ! Ce qui donne la compassion c’est la vie de Dieu en nous, c’est l’amour pour Dieu, c’est d’avoir une relation avec lui et, de le connaître de jour en jour. Le Dieu de compassion il se découvre et il se vit.

Lorsque l’on est animé par la compassion on pose des actes que certaines personnes ne comprennent pas. Par exemple, on fréquente des personnes qui ne vivent pas en conformité avec notre foi, des « païens ». On suppose bien-sûr que vous n’êtes pas influençable mais, que vous êtes l’influence pour Dieu ! Jésus aimait aller vers les pêcheurs, les gens de mauvaises vies. Il éprouvait de la compassion pour eux, Il voulait voir l’amour de Dieu toucher leur vie. Mon Jésus aime les pêcheurs, mais pas le péché ! Lors de son ministère le Seigneur prenait le temps pour être avec ceux que les hommes condamnaient, quel Dieu bon ! Voyons un passage biblique : il y avait un homme nommé Zachée chef des collecteurs d’impôts riche et cupide détesté de plusieurs. Cet homme pécheur monta sur un arbre pour voir Jésus. Il y’a des personnes comme cela qui provoque votre compassion ! Zachée bien que riche, voulait lui aussi, avoir part à la miséricorde de Dieu. Impossible pour le Jésus de ne pas le voir ! Luc 19 : 5-10 Lorsque Jésus fut arrivé à cet endroit, il leva les yeux, [le vit] et lui dit: «Zachée, dépêche-toi de descendre, car il faut que je m’arrête aujourd’hui chez toi.» Zachée s’empressa de descendre et l’accueillit avec joie. En voyant cela, tous murmuraient en disant: «Il est allé loger chez un homme pécheur.»

Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit: «Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens et, si j’ai causé du tort à quelqu’un, je lui rends le quadruple.» Alors Jésus dit à son propos: «Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. Waouh, quel passage ! Voilà une vie impactée par la compassion, l’amour et la miséricorde de Dieu. Il y a beaucoup de « Zachée » dans notre société, dans le monde. Je veux être un détecteur de Zachée, et voir des vies être transformées. Dieu a investi de la compassion en nous. Notre compassion peut même être une piste pour apporter notre aide. Par exemple, il y a d’excellents hommes d’affaires qui ont eu compassion de voir certains échouer dans leurs business. Résultat : ceux qui ont percé consacrent une partie de leur temps à aider ceux qui n’y arrivent pas. Ils se privent de temps pour aider les autres.  La compassion se prive avec joie et zèle pour aider les autres. Jésus dit qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. 1 Pierre 3 : 8 Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité.

Prions : Saint-Esprit merci parce que je suis animé des sentiments qui animent Christ. Je prie afin de voir les Hommes comme tu les vois et non pas selon la chair. Je déclare que la compassion de Christ dans ma vie précède le salut de plusieurs autours de moi, au nom puissant de Jésus. Amen