Offrir le paradis


Jean 10:7 « En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis« 

Imaginez l’audace, et l’assurance avec lesquelles Jésus a dû déclarer : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). Il n’a pas dit aux gens qu’il détenait la vérité, ni qu’il avait découvert le chemin qui mène au salut éternel. Connaissant sa propre identité, il a ouvertement déclaré qu’il était lui-même le chemin, la vérité et la vie. Il n’a pas hésité à dire que personne ne pouvait prétendre atteindre Dieu le Père, sans d’abord croire en lui, car il connaissait son identité.

Voyez-vous, lorsqu’il parle de nous, le Seigneur Jésus utilise cette même audace et cette même assurance, car il sait qu’après notre nouvelle naissance, nous avons reçu une nature nouvelle qui est parfaitement semblable à la sienne. D’ailleurs, il ne dit pas que nous avons la lumière du monde, mais il dit que nous sommes le sel de la terre et la lumière du monde (Matthieu 5 :13-14). Alléluia ! Le Seigneur ne nous voit plus comme de simples hommes, car « tel il est, tel nous sommes dans ce monde » (1 Jean 4 :17). Nous faisons partie de lui ; cela veut donc dire que nous sommes aussi la porte des brebis, et le chemin qui conduit à Dieu !

Si vous avez donné votre vie au Seigneur Jésus, ce n’est plus vous qui vivez, mais bel et bien Christ qui vit en vous (Galates 2 :20) ! N’est-ce pas merveilleux de savoir que vous êtes la porte qui donne accès au cœur de Dieu ? N’est-ce pas merveilleux de vous savoir être la connexion entre le Père et la terre ? Alléluia ! Que le Seigneur soit loué car ses œuvres sont extraordinaires, et dépassent l’entendement humain !

Ne vous voyez plus jamais comme une personne qui n’a pas grand-chose, voire qui n’a rien du tout à offrir aux autres. Si vous êtes enfants de Dieu, vous pouvez leur offrir le paradis ! Mais pour cela, il faut que vous gardiez la porte ouverte et que vous donniez aux gens l’opportunité de rencontrer le Seigneur. Vous pourrez faire cela en parlant sans cesse de Jésus!

Ne nous lassons pas d’évangéliser, ni de prêcher la Bonne Nouvelle du salut en Christ car c’est par nous qu’il a choisi de se révéler au monde aujourd’hui. Gardons la porte ouverte.

« Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche? » (Romains 10 :13-14)

Dalhia. F

Chroniqueuse
Mots-clés :,