Amour et miséricorde de Dieu


Amour et miséricorde de Dieu

Pourquoi l’humanité est-elle perdue? Pourquoi l’Homme connaît-il tous ces malheurs? Pourquoi l’Homme croule-t-il sous la misère et les maux qui minent ce monde?

L’humanité n’en serait pas là si seulement elle avait conscience de…

De la puissance léguée par le fils l’homme

Philippiens 4: 13  » Je puis tout par celui qui me fortifie »

Si seulement on avait conscience de l’héritage précieux que Jésus nous a laissé on verrait les échecs par lesquels on passe différemment. Oui, on les verrait plutôt comme des victoires ou comme cette lumière qu’on aperçoit au bout du tunnel, au lieu de se considérer comme un « looser ». On se réjouirait devant les épreuves qui se dressent au devant de nous, on les affronterait au lieu de les contourner, sûrs de la puissance qui vit en nous et de la réussite qu’il y a devant. On saurait que chaque matin où l’on se lève est une victoire. Victoire sur la mort, car on aurait pu ne pas se lever. Exactement! Alors que nous avons cette grâce de se lever chaque matin en bonne santé, d’autres meurent d’une maladie, de vieillesse et plus.

Si seulement on avait conscience de la puissance qui réside en nous, on laisserait de côté les phrases comme « je suis fait de chair et la chair est faible » parce qu’on saurait que Jésus a été tenté de toutes sortes de tentations, qu’il a vécu toutes les souffrances et que malgré tout, il a su résister. Mais plus encore, il a vaincu le diable et ses tentations pour nous!

Si seulement nous avions conscience de la puissance qui est en nous, nous nous dresserions devant des Goliath, des ammonites ou des philistins. Nous remplacerions le “je suis trop jeune”, ou “je suis trop faible” par “Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. ” ( Psaume 23:4). Si seulement nous avions conscience de la puissance en nous, nous saurions qu’une armée de 100 000 hommes ne vaut rien devant un seul homme qui marche avec l’Éternel des armées.

De l’amour de Dieu

Jean 3: 16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Si seulement nous avions conscience de cet amour… Si seulement nous nous disions « je sais qu’il y a quelqu’un là-haut qui m’aime et veille sur moi ».

Dès lors que nous prenons conscience de l’amour de notre Seigneur et sauveur, l’orphelin n’est plus orphelin, la veuve n’est plus veuve, le captif émotionnel est libéré, la prostituée est rachetée, l’assassin est lavé. Oui, dès lors que nous avons conscience de cet amour, la tristesse et ses pleurs, la prison et ses liens, le meurtre et le sang qu’il laisse sur les mains et la conscience… tout ceci disparaît de nous. Celui qui disait avant « je n’ai rien ni personne dans ce monde » dit désormais  » j’ai Jésus donc j’ai tout ». Parce que son amour nous remplit et nous suffit largement.

Qui s’est sacrifié pour nous? Qui a donné sa vie pour que nous ayons la vie? Qui est descendu aux enfers pour dépouiller l’ennemi de nos âmes afin que nous ayons l’autorité suprême? Personne d’autre que Jésus. Jésus a fait tout ça par amour pour nous. Il l’a fait car son amour pour nous est incommensurable. Il a fait un sacrifice intemporel, unique en prévoyant les générations à venir et en prévoyant que toi et moi aurions besoin de lui.

Si seulement nous avions conscience que Dieu nous aime, on vivrait chaque jour pour « mériter » un peu plus cet amour. Si seulement nous avions conscience de l’amour de Dieu, nous aurions également conscience de….

De la miséricorde de Dieu

Ephésiens 2: 4 « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés »

Combien de fois nous a-t-il déjà pardonné, même sans que nous nous repentissions? Combien de fois avons-nous demandé miséricorde? Combien de fois avons-nous reçu cette miséricorde demandée?

Dieu est lent à la colère. Son amour supporte toutes nos transgressions et s’élève au-dessus de toutes nos iniquités. Si seulement nous avions conscience de sa miséricorde, nous nous approcherions de lui avec humilité, nous ne laisserions pas cette voix du mal nous dire au-dedans de nous que « nous sommes indignes de son amour, que nous sommes indignes qu’Il nous regarde ». Nous ne laisserions pas cette voix du mal nous rappeler nos erreurs d’avant notre nouvelle naissance ou les péchés dont nous nous sommes déjà repentis. La Parole ne dit-elle pas « si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création: les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles » (2 Corinthiens 5:17)? Qui pourrait nous reprocher quoique ce soit lorsque Dieu lui-même a tout effacé? Cette même Parole ne dit-elle pas que la miséricorde de l’Éternel notre Dieu dure à toujours?

Si seulement nous avions conscience de la miséricorde de Dieu, la honte ne nous hanterait pas. Parce que nous saurions que si nous faisons ce qui est mal aux yeux de Dieu, il suffit de demander pardon d’un cœur pur pour qu’Il nous accorde sa miséricorde. Nous ne laisserions pas l’ennemi nous assaillir de pensées négatives à notre propre sujet. Dans sa grande miséricorde, l’Éternel a fait de nous des saints et justifiés parce que nous avons accepté Christ en nous.

Le diable a volé notre autorité parce que nous l’avons laissé faire, parce que nous sommes ignorants au sujet de tout ce que nous possédons. Il y a des trésors cachés en Christ. Des trésors qui, à leur découverte, anéantiraient le mal et ses mesquineries. Prenons conscience de la puissance de Dieu qui nous fait surmonter n’importe quel obstacle. Prenons conscience de Sa miséricorde et de Son amour qui nous fortifient en tout. Ce n’est qu’à partir de là que nous nous réjouirons de la vie et ce qu’elle renferme.

Mots-clés :, ,